Visite de la mine  
Situation et Historique | Histoire géologique | Plan de la Mine | Travaux réalisés | Nos projets | Wanted
Travaux réalisés en 26 ans : de 1990 à 2015 (près de 30.000 heures de bénévolat)

Compte rendu des travaux 2015

2015 est une année qui restera gravée dans la mémoire des membres de l’association à plus d’un titre.

50 samedis et 39 journées en semaine ont été consacrés à la restauration de la mine. Cela représente un total de 1654 heures de travail bénévole et de 304 wagonnets de déblais évacués. Cette année le wagonnet a été poussé sur une distance totale de 120kms . Les objectifs que nous nous étions fixés ont été atteints et même très largement dépassés. Le puits Francis est mis en valeur, le second conteneur de stockage est en place, les levers topographiques sont réalisés et vingt mètres de galerie après le 3ème puits sont maintenant équipés de rails et ouverts au public.
Seule ombre au tableau, nous n’avons toujours pas trouvé de rails.

L'équipe, un samedi de décembre, à l'entrée de la mine.
L'équipe, un samedi de décembre, à l'entrée de la mine.



Bilan des visites en 2015
Depuis 2005 les visiteurs sont comptabilisés. Pour l’année 2015 nous arrivons à un total de 4245 visiteurs dont 1680 ont été accueillis par les trois guides (Gasser Julien, Lucien Arnold et Oftinger Joseph) embauchés par la Communauté de Communes de Thann et Cernay, de mi-juin à mi-septembre à raison de deux jours par semaine, voire trois avec le vendredi si demande était faite auprès de l’Office du Tourisme de Thann et de Cernay, pour soulager les guides bénévoles de l’association.

Aux 52 samedis après-midis ouverts au public, car même les samedis non travaillés pour différentes raisons (voyages, expositions, journées du patrimoine) une permanence est assurée par l’association minéralogique « Potasse » pour les visites du samedi après-midi, il faut ajouter 40 journées ou demi-journées que les bénévoles ont consacré à l’accueil des groupes scolaires ou de particuliers.

Si en 2015 nous enregistrons une légère baisse de la fréquentation elle semble très probablement liée à la canicule et au fait que les écoles primaires de la vallée de la Thur, qui en 2014 avait une étude thématique portant sur l'habitat des chauve-souris, ne sont pas revenues en 2015.

Compte rendu détaillé mois par mois:

  • Janvier 2015
    6 journées de travail (104 heures) et 78 visiteurs. 20 wagonnets.
    Dans le secteur Francis nous préparons l’évacuation de l’eau qui sera pompée dans le puits et nous mettons en place une structure métallique qui permettra au visiteur d’avoir une vue sur le fond du puits et sur le dépilage montant.
    Dans le secteur situé après le 3ème puits nous posons des sabots, des traverses et des glissières afin de permettre aux pelleteurs de retirer en toute sécurité vingt wagonnets de gravats le 15 janvier.
    Le 23 janvier nous avons la visite des responsables de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Alsace.

Le déblaiment peut commencer
en toute sécurité sous les glissières.
Le déblaiment peut commencer en toute sécurité sous les glissières.


  • Février 2015
    6 journées de travail (96heures) et 42 visiteurs. 36 wagonnets.
    Nous poursuivons le déblayage de la cloche qui se trouve après le 3ème puits tandis qu’ une deuxième équipe entreprend l’élargissement de la galerie et pose des caillebotis sur les boisages mis en place en janvier.

Caillebotis et rails sont posés.
La grille visible à gauche au bas
de la photo matérialise l'accès
à un dépilage descendant mis à
jour lors du décombrement
Caillebotis et rails sont posés. La grille visible à gauche au bas de la photo matérialise l'accès à un dépilage descendant mis à jour lors du décombrement


  • Mars 2015 :
    3 journées de travail (67heures) et 232 visiteurs. 12 wagonnets.
    Notre bourse minéralogique qui se tient le premier week-end du mois est pour nous l’occasion de nous replonger dans les minéraux.Les trois autres samedis nous reprenons nos bonnes vieilles habitudes

Pose d'un « sabot ».
Pose d'un « sabot ».


  • Avril 2015 :
    5 journées de travail (104 heures) et 248 visiteurs. 30 wagonnets.
    Inlassablement nous poursuivons le déblaiement. Notre menuisier en profite pour poser des planches entre les rail

Les planches sont posées entre les rails
Les planches sont posées entre les rails


  • Mai 2015 :
    9 journées de travail (162 heures) et 345 visiteurs. 27 wagonnets.
    Les travaux de sécurisation et de déblaiement se poursuivent après le 3ème puits. Nous trouvons de belles galènes bien cristallisées et brillantes qui feront le bonheur des visiteurs.
    Notre électricien remet à niveau le réseau.
    A l’extérieur de la mine trois arbres sont coupés puis une pelle mécanique intervient pour aménager l’emplacement d’un deuxième conteneur.

Blocs de galène qui seront réduits
en échantillons pour nos visiteurs
Blocs de galène qui seront réduits en échantillons pour nos visiteurs


  • Juin 2015 :
    18 journées de travail (274 heures) et 374 visiteurs + ceux des trois guides embauchés pour la période estivale. 94 wagonnets.
    Le mois de juin est l'un des plus intenses depuis que nous avons ouvert la mine.
    Le deuxième conteneur prend place à côté du premier.
    Après avoir retiré des gravats sur une hauteur de plusieurs mètres, nous mettons à jour, construit par les anciens à 200m de l’entrée, un muret de consolidation, aussi appelé stot de sécurité dans le jargon des mineurs.
    Le 20 juin notre journée « rencontre-échange-micro » a attiré beaucoup de monde et ce malgré une météo peu clémente.
    Pendant les dix derniers jours du mois pas moins de 38 wagonnets sont extraits en semaine par une équipe réduite.

Gros plan sur le muret des anciens.
Gros plan sur le muret des anciens.


  • Juillet 2015 :
    12 journées de travail (212 heures) et 229 visiteurs + ceux des trois guides embauchés pour la période estivale. + 2 journées du patrimoine industriel. 17 wagonnets.
    Le premier week-end du mois est consacré aux journées du patrimoine industriel. A cette occasion FR3 Alsace vient tourner un petit film.
    Le déblaiement se poursuit dans la partie située en contrebas du muret.
    Mi-juillet nous tombons sur un socle de quartz laissé par les anciens. Dix jours et 15 wagonnets plus tard le socle est dégagé.
    B. Bohly en fait le lever topographique.

Le socle dégagé dans sa totalité.
Le socle dégagé dans sa totalité


  • Aout 2015 :
    6 journées de travail (118 heures) et 253 visiteurs + ceux des trois guides embauchés pour la période estivale. 2 wagonnets.
    Le fond du puits Francis est nettoyé en prévision de la mise en place d’une pompe.
    Dans la foulée nous décidons d’attaquer le socle de quartz riche en galène pour le mettre au niveau des rails.
    La musique cristalline émise par le burin au contact du quartz nous fait très vite comprendre que nous allions devoir souffrir pour en arriver à bout.
    Perceuses et marteaux pneumatiques ne furent pas d’un grand secours, bien au contraire. Serge ne nous contredira sûrement pas!
    A la fin du mois nos forces sont aussi émoussées que nos outils tandis que le socle est à peine entamé.

Anglésite verte (1mm).
Anglésite verte (1mm)


  • Septembre 2015 :
    3 journées de travail (47 heures) et 396 visiteurs + ceux des trois guides embauchés pour la période estivale. + 2 journées du Patrimoine Européen.
    Le wagonnet est laissé au repos. Nous débutons le mois avec des travaux de maintenance et de rangement. Les circuits électriques sont vérifiés, l’éclairage optimisé et toutes les planches qui avaient été stockées dans la mine sont transférées dans le nouveau conteneur.
    Les journées du patrimoine le 19 et le 20 septembre rencontrent un succès grandissant.
    Notre acharnement à vouloir réduire le socle de quartz est récompensé par quelques seaux de galène qui ne suffiront pas pour remplir un wagonnet.

Voyage au centre de la terre.
Voyage au centre de la terre.


  • Octobre 2015 :
    7 journées de travail (96 heures) et 279 visiteurs.8 wagonnets.
    Sous les coups de marteaux et de masses répétés le socle de quartz commence à montrer des signes de faiblesse. Il était plus que temps.
    Un membre de l’association équipé d’une caméra effectue une descente en rappel dans le troisième puits mais l’éclairage dont il dispose est insuffisant. L’expérience devra être renouvelée avec un éclairage adapté afin que nous puissions proposer au visiteur le visionnage de la descente dans le puits.
    Le mercredi 14 ocotobre la société DEKRA vient vérifier la conformité de notre réseau électrique.
    Le 20 octobre une représentante de la Banque Populaire accompagnée d’une équipe de cinéastes vient pour faire un reportage en prévision de la remise à notre association du PIRA (Prix Initiatives Région Alsace) 2015 du patrimoine régional qui vient récompenser nos activités.
    A la fin du mois le socle est enfin suffisamment réduit pour permettre la pose de rails.
    Le décombrement de la partie située dans le prolongement des vestiges du socle reprend.

Le socle est presque réduit.
Le socle est presque réduit.


  • Novembre 2015 :
    4 journées de travail (116 heures) et 89 visiteurs. 24 wagonnets.
    Nous achetons une pompe imergée qui prend place au fond du puits Francis dont la mise en valeur est finalisée avec la pose d'un éclairage halogène.
    Dans le secteur des 200m l’activité est intense.
    Pendant qu’une équipe vide la cloche située à l’arrière du muret des anciens et ouvre un passage sur une vingtaine de mètres de galerie, une autre équipe prépare le terrain pour la pose de nouveaux rails.
    Le 10 novembre, à l’Eden de Sausheim, l’association reçoit le PIRA 2015 catégorie Patrimoine. Le prix est accompagné d’un chèque de 3000 euros offert par la Banque Populaire. La soirée est clôturée par un cocktail mémorable...
    Le 21 novembre nous accueillons deux futurs nouveaux membres. C’est Noël avant l’heure d’autant plus que le même jour J-P se présente avec un sapin qu’il a coupé discrètement dans le jardin de son voisin.

Vue sur la cloche située à
l'arrière du muret des anciens.
Vue sur la cloche située à l'arrière du muret des anciens.


  • Décembre 2015 :
    10 journées de travail (258 heures). Pas de visiteurs... 34 wagonnets.
    Nous entamons le dernier mois avec la pose de rails légèrement plus gros que ceux nous posions jusqu’à présent mais dont le stock est malheureusement épuisé.
    Notre cintreuse ne supporte pas ce changement de régime. Soumis à une tension excessive deux gros boulons cèdent simultanément. Les rails seront désormais courbés en adaptant un principe d’Archimède («Donnez-moi un levier et... ») .
    Le 5 décembre le local de l’association est transformé en salle de réception le temps d’une soirée pour notre traditionnelle fête de Noël.
    Dix jours plus tard, Madeleine Mary, l’épouse de notre président nous quitte après avoir mené un long et pénible combat contre la maladie.
    Au cours des deux dernières semaines une trentaine de wagonnets chargés de gravats seront encore évacués.
    Le 29 au soir nous refermons pour la dernière fois de l’année la porte de la mine.

Cintrage mécanique... suivi du cintrage manuel des rails.
Cintrage mécanique...suivi du cintrage manuel des rails



Fin 2015 nous travaillons 25m au-delà
du point 20 sur le plan.
Fin 2015 nous travaillons 25m au-delà du point 20 sur le plan

 0 : entrée mine
 1 : boisage des 13 premiers mètres
 2 : murs de soutènement et porte coupe-vent en trompe-l’oeil
 3 : portion de galerie du XVIème siècle
 4 : petit travers-banc et fouilles
 5 : puits d’aérage
 6 : fouilles dans le travers-banc principal
 7 : aiguillage
 8 : puits aux pompes
 9 : secteur Francis
10 : puits à l’entrée du petit dépilage
11 : extrémité du petit dépilage
12 : accès aux grands dépilages
13 : courbe à 90 degrés
14 : tunnel avant les grands dépilages
15 : porte coupe-vent en bois
16 : les grands dépilages
17 : tunnel d’accès au 3ème puits
18 : 3ème puits
19 : tunnel de sortie du 3ème puits
20 : notre future destination...




Nos projets pour 2016.
Dans le local accueil du public, transformer nos trois vitrines basses en vitrines comptoirs.
Dans le secteur des 200m terminer la sécurisation et poser les derniers rails disponibles.
Décombrer les 20 mètres que nous venons de découvrir à l’arrière du muret des anciens.


Nos souhaits pour 2016.
Que la signalisation promise soit mise en place.
Avoir un chemin d’accès en bon état.
Trouver des rails



Merci à tous

haut de page

haut de page