Visite de la mine  
Situation et Historique | Histoire géologique | Plan de la Mine | Flore et faune | Travaux réalisés | Nos projets | Wanted


Plan de la Mine Saint-Nicolas
Cliquez sur les photos pour visiter la mine

Glossaire
Aérage ensemble des dispositifs qui ont pour objet l’évacuation de l’air vicié, l’apport d’air frais et de rafraîchir le climat de la mine.
Boisageopération de soutènement et aussi ensemble des étais de bois. Synonyme : étayage.
Boiseurvieux mineur qui finit sa carrière au fond en entretenant le boisage.
Cadrenom donné à l’ensemble formé par deux étais verticaux surmonté d’un étai horizontal.
Chapeauétai horizontal.
Chienwagonnet circulant sur la voie de roulage.
Dépilageméthode d’exploitation d’un gîte minéralisé. De grands vides résultent de ce type d’exploitation.
Eponteterrain stérile qui borde une couche ou un filon et qui le délimite.
ExhaureEnsemble des installations permettant l'évacuation des eaux du fond vers la surface.
Filonveine métallifère souterraine ou à fleur de terre remplissant certaines fractures présentes dans les roches de formations antérieures à la minéralisation.
Foncercreuser en descendant.
Front de tailledésigne l'affleurement de roches en cours d'exploitation.
Limandeplanche de la voie de roulage (longueur maxi. : 5m - largeur moy. : 10cm épaisseur moy. : 5cm)
Muréponte inférieure d’un filon.
Parementparoi latérale.
Pied droitétai vertical.
Puitsouvrage minier creusé à partir de la surface soit verticalement soit avec une forte pente pour atteindre la profondeur voulue.
Sitzorttechnique ou seuls deux mineurs sont en action. Celui qui est au contact du front de taille à la responsabilité de la direction donnée au travers-banc(s) qu’il travaille assis et sur une hauteur d’un mètre, voire plus. Quand il travaille un filon il est chargé de ne jamais le perdre. Le deuxième mineur suit à distance le mineur de tête. Dans un travers-bancc il est chargé de lui donner sa forme définitive avec une sole très légèrement inclinée afin de permettre l’écoulement des eaux d’exhaure. Quand il est sur un filon, il retire la partie basse laissée par son binôme.
Solepartie inférieure d’un travers-banc(s).
Stérilesmatériaux extraits dont la teneur en métal recherché (argent, plomb, etc.) est nulle ou très faible, et qui sont dès lors écartés sans être exploités.
Toitéponte supérieure d’un filon.
Travers-banc(s)galerie « horizontale » creusée dans le stérile pour rejoindre le filon. elle servait aussi à évacuer le minerai et les eaux d’exhaure.
Valsecylindre mobile en bois placé verticalement au parement assurant la liaison entre deux perches et/ou empêchant le frottement des perches contre le parement.
Voie de roulagecheminement en bois constitué de limandes chevillées sur des traverses posées sur la sole du travers-banc(s).

La Mine St-Nicolas en chiffres (au 19.12.2014)

Entrée 0m
+20mDébut coude XVIème à:20m
+8mAiguillage à:28m
+7mPuits d'aérage à35m
+24mCaillebotis voie de roulage à:59m
+10mDébut puits de 100,5m à:69m
+17mEntrée 1er tunnel boisé à:86m
+6mAxe des rails à 90 degrés à:92m
+20mPorte coupe-vent en bois à:112m
+16mTrou à baryte à:128m
+16mEntrée du tunnel d’accès au 3ème puits à:144m
+9mSortie du tunnel d’accès au 3ème puits à:153m
+17mDépilage descendant après 3ème puits à :170m
+24mAxe 90° à axe petit dépilage194m
+33mLongueur du petit dépilage227m
+9mLongueur du secteur Francis236m
+14mAxe petit dépilage à l'axe aiguillage 2ème puits250m
+19mLongueur du petit travers-banc(s)269m
+7mLongueur coude XVIèmeLongueur dégagée276m
Longueur totale du circuit ouvert aux visiteurs412m
Profondeur atteinte dans le puits de 100,5m7m
Profondeur atteinte dans le puits du petit dépilage5m
Profondeur atteinte dans le puits Francis6m
Hauteur du puits d'aérage10m
Hauteur du puits de 100,5m18m
Hauteur du 3ème puits35m
 L'entrée de la Mine

Photo n° 1 : Entre les deux piquets rapprochés et le tas de planches on aperçoit la partie supérieure de notre puits vertical d’exploration.
Photo n° 2 : La pelle mécanique décape et le camion évacue la terre.
Photo n° 3a : La pelle mécanique a fait sa part de travail; à nous de jouer.
Photo n° 3b : Boisage de la galerie et fondations du mur extérieur.
Photo n° 4 : L’entrée de nos jours.
 Boisage des 13 premiers mètres

photo n° 5 : Les premiers cadres se mettent en place
photo n° 5b : La galerie boisée de 1ère génération (sans clous et sans vis) est en place
photo n° 6 : Nouveau boisage de l'entrée ( mis en place entre octobre 1998 et mai 1999 ) remplaçant celui du début arrivé en fin de vie
 Murs de soutènements et porte coupe-vents avec trompe-l'oeil

Photo n° 7a, 7b et 7c : Murs de soutènement et porte coupe-vent ornée d’un trompe-l’oeil représentant un mineur du XVIème poussant un wagonnet (le chien) sur une voie de roulage.
Photo n° 7d : Gros plan sur les traces laissées par une pointerolle..

 Portion de galerie du XVIème siècle

Photo n° 8 : Coude du travers-banc(s) avec une pompe immergée

 Petit travers-banc(s) et fouilles

Photo n° 9a : Tel que nous l’avons trouvé en 1990.
Photo n° 10a et 10b : Après mise à jour d’une voie de roulage en parfait état (le « chien » positionné sur la voie est une reproduction)
Photo n° 10c : Traverse sur laquelle sont chevillées 4 limandes de la voie de roulage.
Photo 10d : intersection avec présentation d’une pointerolle.
Photo 11a et 11b : Aménagement sur les fouilles à l’intersection des deux travers-bancs.

 Puits d’aérage

Photo n° 12a et 12b : Puits d’aérage équipé d’une échelle et sécurisé à son débouché.
Photo n° 13 : Vue extérieure du puits d’aérage avec son panneau explicatif.

 Fouilles dans le travers-banc(s) principal

Photo n° 14 : travaux en cours...

 Aiguillage

Photo n° 15 : Au début de l’aiguillage de la voie ferrée une portion de voie de roulage maintenue immergée et protégée sous caillebotis (à la base du parement droit on voit que des fouilles archéologiques sont en cours).
Photo n° 16 : logements des « valses » du train de perches.

 Puits aux pompes et accès à la courbe

Photo n° 17 : La partie supérieure du puits n° 2 (aussi appelé le puits aux pompes ) a été vidé par soutirage de quelques 600 wagonnets de gravats après mise en place d’une trémie.
Photo n° 18 : La partie supérieure du puits sécurisée par une structure métallique identique à celle du puits d’aérage.
Photo n° 19a : La partie inférieure du puits de 100,5 mètres, dégagée sur 7,5 mètres. On y voit un corps de pompe d’époque (1695-1705) et 3 lignes de vie qui permettent de travailler dans le puits avec un maximum de sécurité .
Photo n° 19b : Petit dépilage reliant le pompe puits aux pompes à la courbe à 90 degrés.

 Secteur Francis

Photo n° 20 : Avant travaux le dépilage en arrière-plan était complètement obstrué et rien ne permettait d’envisager la présence d’un puits au premier plan.
Photo n° 21 : Le dépilage montant a été décombré sur une dizaine de mètres par envoi d’un jet d’eau sous pression, une rigole en bois a été mise à jour et le futur puits se dessine à gauche.
Photo n° 22 et photo n° 23a : Le puits a été dégagé dans sa totalité.
Photo n° 23b : Le secteur Francis après un orage.

 Puits à l’entrée du petit dépilage

Photo n° 24 : Partie supérieure du puits.
Photo n° 25 : Vue plongeante du puits au fond duquel est placé une pompe immergée.

 Extrémité du petit dépilage

Photo n° 26 : Sitzort
Photo n° 27 : Front de taille et miroir de faille.

 Accès au grand dépilage
 Courbe à 90 degrés
 Galerie boisée avant le grand dépilage
 Porte coupe-vent en bois
 Le grand dépilage

Photo n° 32 : Lors du décombrement du grand dépilage une voie de roulage et une rigole en bois furent dégagées.
 Galerie d’accès au 3ème puits
 3ème puits

Photo n° 34 et photo n° 35 : Structure mise en place pour passer sous le puits sans avoir à le vider. La tentative échouera au bout de quelques semaines et nous obligea à vider le puits par soutirage. L’opération durera plus d’un an.
Photo n° 36 : le 3ème puits vidé et sécurisé après évacuation de plus de 800 wagonnets de gravats.

 Galerie de sortie du 3ème puits

Photo n° 37 : Pose du premier élément de la future galerie située après le 3ème puits.
Photo n° 38 et photo n° 39 : La structure métallique de la galerie est en place. Il ne reste plus qu’à l’habiller de bois.

 Notre future destination...

Photo n° 40 : les strates argileuses horizontales de différentes couleurs témoignent que l’endroit où nous sommes a été inondé plus d’une fois.

Les photographies ont été fournies par deux membres de « La focale de Soultz » et par les membres de notre association.
haut de page

haut de page