Le Club Potasse  
Présentation | Album Souvenir | Nos Excursions | L'actualité en images | A commander
 Voyage aux USA ( Colorado, Utah et Nevada ) septembre 1999
Début septembre 99, nous sommes six ( Claude, Patrick, Jean-Marie, Gérard, Fabien et moi-même ) à reprendre une nouvelle fois la route pour les U.S.A. Il faut dire que l'ouest américain est un pays rêvé pour les minéralogistes, de nombreux livres et guides vous indiquent très précisément de multiples sites, en plus ces guides vous indiquent aussi les endroits interdits, les lieux où la prospection est libre et s'il faut une autorisation qui peut vous la délivrer.

Notre programme est préparé depuis longtemps, cela aussi fait parti du voyage. Nous avions prévu de faire d'abord différents gisements au Colorado dont le secteur de l'amazonite et quartz fumé du côté de Crystal Peak, quelques mines près de Leadville et Salida, et le mont Antéro ( aigue-marine ) puis la visite de la bourse de Denver, et terminer notre voyage par un saut vers l'ouest ( Utah et Nevada ) pour les topazes et les grenats.

Denver
Anciennes mines d'or près de Creeple Creek
(célèbre pour la Calavérite)
Paysage dans le Colorado (Région de St Peter Dome)
Photo B.Mary ©
De Denver vers les amazonites et les quartz fumés, nous sommes passés par un secteur aurifère, comprenant, Victor ville devenant doucement fantôme et plus sûrement lors de la fermeture de la dernière mine d'or, et Creeple Creck célèbre pour ses mines d'or dont la célèbre Cresson Mine où le 24 novembre 1914 les mineurs tombèrent dans une immense poche - 12 mètres de haut, 6 mètres de long et 5 mètres de large - entièrement recouverte de cristaux d'or de calavérite et de sylvanite. Dans la presse cette poche fut baptisée, "la caverne d'Aladin", "le coffre au trésor" ou "la poche à 1 million de dollars" en fin de compte cette poche rapporta 1,2 million de dollars, mais malheureusement il n'y a eu que quelques échantillons à avoir été sauvegardés, tout le reste fut broyé et fondu.

Creeple Creck a réussi à garder, un peu, son ambiance " Far West " grâce aux casinos, une autre mine d'or !
La région de Crystal Peak, d'où proviennent les belles amazonites avec quartz fumé, se situent autour de Florissant et Lake George. Les gisements, que nous avons trouvé, n'ont pas donné les résultats escomptés et étaient inexploitables avec nos marteaux et burins. Autrement tout était dans des propriété privées et les panneaux "Keep Out" nous décidèrent à quitter rapidement ces lieux car de plus nous n'avions aucun contact dans ce secteur.

Nous avons filé à Leadville, ville minière a 3000 mètres d'altitude exploitant le plomb, l'argent et l'or. Très beau musée, mais la mine encore en exploitation "Black Cloud Mine" que nous avons espéré visiter était en cours de fermeture. Encore loupé. Comme nous avons toujours des solutions de secours dans nos projets, nous sommes partis pour Salida où nous avions repéré, dans un guide, une ancienne mine où il était possible d'échantillonner, entre autres, des épidotes. Une après midi et une trentaine de kilomètres de piste nous a permis d'arriver dans le secteur.

Un premier tour de prospection a permis de nous faire une bonne opinion de cet endroit, de plus 2 collectionneurs américains rencontrés sur le site nous confirment qu'il ne faut aucune autorisation pour prospecter sur ce secteur. La Calumet Mine sera notre secteur de recherche pour les prochains jours. L'endroit est sauvage et le lendemain nous y sommes de bonne heure. Les premiers échantillons montrent de l'épidote en cristaux prismatiques épais, du style de ceux de l'île " Prince of Wales " en Alaska, très brillants et pouvant atteindre 2 centimètres. Nous travaillons dans des filons d'épidote massive où les poches sont nombreuses. Malheureusement, comme souvent, le gel a abîmé les cristaux d'épidote dans certaines poches. Mais le temps est beau, les échantillons remarquables, que faut-il de plus pour qu'un minéralogiste soit heureux ? Rien. Deux jours de prospection nous permettent de faire une bonne récolte d'échantillons d'épidote, sur certains on retrouvait l'association épidote et quartz, du plus bel effet. A partir de Salida nous avons aussi prévu une journée au mont Antero, gisement d'aigue-marine, mica, quartz fumé et fluorite. Ce gisement figurait dans le même guide.

Le mont Antero culmine à 4300 mètres et la piste menant au site arrive presque à 4000 mètres. La piste n'était conseillée qu'aux chauffeurs expérimentés de 4x4, sacré baptême pour moi qui conduisait un 4x4 pour la première fois. La piste, je me demande toujours si c'était une piste, enfin cette piste de 16 kilomètres n'était qu'une succession de blocs de rochers qui ressemblaient à un escalier géant et de virages en dévers où il fallait manoeuvrer 2 ou 3 fois pour tourner, par contre les paysages sont gigantesques. Après avoir récolté quelques souvenirs il a fallut redescendre !!!!!!!

Région de Delta (Utah)
Thomas Range : petit massif montagneux connu surtout pour ses topazes et bixbbyites
Photo B.Mary ©
Topaz Mountains (Thomas Range - Utah)
Photo B.Mary ©
Région de Salida (Colorado)
Calumet Mine, connue pour l'épidote et le quartz
Photo B.Mary ©
Région de Salida (Colorado)
Photo B.Mary ©
Revenus à Denver pour le "show", comme disent les Américains, nous avons été déçus par la bourse en soi, par contre le motel Hollyday Inn rassemblait une belle palette d'exposants. Un petit crochet par le musée de l'université de Denver, pour aller admirer " l'Alma King " superbe pièce de rhodocrosite sur quartz provenant de la mine " Sweet Home Mine " dans le Colorado, avant de prendre la route vers l'ouest à travers des paysages de western qui nous ont fait rêver dans notre jeunesse. ( pour les plus vieux bien sûr )

Notre but était "Thomas Range" dans l'Utah un des gisements classiques de minéraux et connus pour ses topazes, bixbyites, béryls rouge et quelques autres minéraux. Thomas Range est un petit massif montagneux et sa partie la plus au sud est dénommée "Topaz Mountains" et c'est là, bien sûr, que l'on trouve les topazes dans des poches de rhyolite. D'origine volcanique ( 6 à 8 millions d'années ) de couleur gris clair cette roche est pleine de cavités ( anciennes poches de gaz ) où se trouvent ces fameuses topazes couleur champagne. A part quelques concessions ou "claims", tout le reste est ouvert à la prospection et ce reste est grand.

Région de Salida (Colorado) : à la recherche d'épidotes...
Les Topaz Mountains sont situées au Nord Ouest et à 70 kilomètres de Delta, petite ville agricole du comté de Juab, c'est là que nous avons posé nos valises pour une petite semaine.
Tous les matins, aux aurores, et après un solide "breakfeast" ( omelettes avec bacon ou pour changer bacon avec des oeufs ) nous filons vers nos topazes. Après quelques champs à la sortie de Delta, nous retrouvons ces paysages arides et desertiques et cette route toute droite qui nous mène vers les "Topaz Mountains". C'est tout simplement grandiose au lever du soleil.

Nous avons passé 2 jours à un endroit des "Topaz Mountains" que les collectionneurs nomment l'amphithéâtre, immense cirque où les cavités à topaze sont nombreuses. La roche est dure mais vous serez récompensé si vous ouvrez une poche et qu'un sable rhyolitique commence à s'écouler.
Topaze
Hauteur 30 mm
Topaz Mountains, Sud du massif Thomas Range, près de Delta, Utah, U.S.A
Collection B.Mary [Trouvaille de Sept.1999]
Photo C.Pélisson ©
Topaze
Hauteur 30 mm, longueur 35 mm
Topaz Mountains, Sud du massif Thomas Range, près de Delta, Utah, U.S.A
Collection B.Mary [Trouvaille de Sept.1999]
Photo C.Pélisson ©
Topaze
Hauteur des cristaux 15 mm
Topaz Mountains, Sud du massif Thomas Range, près de Delta, Utah, U.S.A
Collection B.Mary [Trouvaille de Sept.1999]
Photo C.Pélisson ©
Maintenant il faut agir avec prudence, un bout de corde à piano servira à dégager doucement ce sable et là apparaissent nos topazes, cristaux individuels ou petits groupes, déja libres, il suffira de les sortir avec soins. Deux jours de travail nous ont permis de trouver un bel assortiment de topazes.

Les jours suivants nous avions rendez-vous avec un propriétaire de "claims". Une poignée de dollars nous donne accès à deux de ses "claims". D'abord un nouveau "claim" où il est possible de trouver de très belles bixbyites ( oxyde de fer et de manganèse ). Une journée au soleil ( du vrai soleil sans ombre ) nous a permis de trouver quelques bonnes bixbyites associées avec des topazes. Le lendemain nous sommes allés à la "Maynard Topaz Mine" un site historique puisque c'est là que furent trouvées les premières bixbyites dans les années 1890 par Maynard Bixby. La "Maynard Topaz Mine" est une assez grosse carrière où le propriétaire travaille souvent avec une pelle mécanique. Nous avons bossé dur, sans la pelle mécanique et aussi sans résultats. Les topazes n'ont pas été au rendez-vous, cela aussi c'est la minéralogie. Un jour la chance sourit, l'autre pas c'est la vie.

Mais le temps s'écoule comme le sable rhyolitique, beaucoup trop vite et notre voyage se termine devant un verre de vin californien et un "filet mignon" (en français sur le menu) de 500g au restaurant Quincy's à Leadville ( Colorado ). Une adresse à retenir pour les minéralogistes passant par Leadville.


Claim Maynard (Thomas Range - Utah)C'est ici que furent découvertes les premières bixbyites par Maynard Bixby dans les années 1890
Photo B.Mary ©

haut de page

haut de page